Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Voilà, c'est fini...

02 juin 2019

Il fallait bien une fin mais celle-ci nous a laissés sur notre faim... Ce dernier carré nous faisait envie et il semblait à leur portée. Le stade de Montréjeau nous avait toujours porté bonheur, nos "espoirs" montaient en puissance depuis quelques matchs, la journée estivale étaient parfaite pour le gargantuesque pique-nique des supporters venus nombreux et les copains de la Première étaient au rendez-vous...

Alors comment résumer ce match fait de manques? Manque de vitesse, manque de soutien, manque de finition, manque de réalisme... Pourtant on sentait bien qu'il y avait la place. Dés le premier rideau défensif de l'adversaire franchi, celui-ci était mis en danger. Mais que s'est-il passé? On ne reconnaissait pas nos garçons. Ce fut un festival de passes mal assurées ou dans le vide, des touches très approximatives, des ballons rendus à un adversaire qui avait pris le score à son compte dés la seconde minute sur une pénalité. Valentin PARIS permit de recoller par deux fois et garder ainsi toute possibilité de revenir. A 10/06 à la 55ème minute tout espoir était encore permis, mais le second essai de La Salvetat venait compliquer la chose. Pourtant c'est à ce moment là que nos "espoirs" mirent un coup d'accélérateur dans le jeu et franchirent ce fameux rideau défensif. Mais ce n'était pas leur jour : en avant au dernier moment,  transversale du 10 au 14 superbement jouée mais juste un peu longue, dernière passe mal assurée... "Continuez !!!!!!!!!!!! ça va passer !!!!!"  entendez-t-on de la touche. Et effectivement c'est passé, sur un mouvement des lignes arrières, l'ailier Pierre DHUGUES plantait un essai en coin que Valentin PARIS transformait avec brio. Mais nous étions déjà dans les arrêts de jeu et le score en restera là 17 à 13.

 

Des regrets? OH NON !!!!!!!!!!!!!!!!! On a tellement été heureux de suivre cette équipe de copains qui nous a donné de la joie jusqu'au quart de finale du championnat de France. On les a vus monter en puissance, se bonifier au fil de la saison. Ils étaient heureux de jouer ensemble et ça se voyait sur le terrain. Décomplexés, ils se sont fait confiance et ont pratiqué un joli rugby avec de la vaillance devant et de la rapidité derrière.

C'est aussi cette belle équipe qui, dans la saison, a commencé à intégrer des jeunes. Citons ici ADEL Melvin, SALETTIS Loïc, DUFFAU Lucas, DALEAS Thibaut, DESMARIES Adrien et RIOU Angel. Tous, nés en 2000, sont les licenciés OBRC de l'Entente Adour Echez. Les uns ont apporté leur force et leur vaillance, les autres leur rapidité et leur audace. Une relève bien prometteuse...

En savoir plus sur l'auteur

RIOU Lydie

Bureau (Serétaire adjoint)